Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

The Strange Experience

A Blog to Underground Sounds


Peter Cofield - Peter Cofield (1968)

Publié par Pilou72 sur 14 Octobre 2007, 13:09pm

Catégories : #Album of the Week

En 1968, ce disque rêvait en secret de passer l’épreuve du temps, les années ont eu pourtant raison de sa mémoire et de ses espoirs les plus fous.
 
Il confirme aujourd’hui sa volonté de s’offrir une nouvelle jeunesse. Sans remords, il dévoile sa beauté naturelle et révèle à ceux qui savent écouter, que son auteur est un songwriter de folk-pop dans toute sa splendeur et un chanteur émouvant qui n’est pas sans rappeler Arthur Lee Harper (en moins torturé).

Peter-cofield-copie-1.jpg

La production est signée Anne Phillips. Plus connue sous les traits de "Queen Anne's Lace", elle enregistrera en 1969, également pour "Coral records", un unique album. Adepte d’une sunshine pop très orchestrée, elle noie parfois les compositions de Peter sous des vagues de cordes alors qu’elles auraient mérité un silence acoustique pour sonder véritablement leur profondeur intérieure.

Perdu dans les abîmes depuis un peu moins de 40 ans, il est peut-être temps de remonter ce trésor à la surface…


A Dream



Flowers and Children



They Didn't Care


Commenter cet article

Claudio 28/01/2008 00:16

Je venais d'arriver au Québec en septembre 1976. Mon père curieux de ce qu'offraient les magasins (dans notre pays le Chili, il y avait peu de ressources à l'époque, le putsche chilien nous empêchant de magasiner à satiété), il revint à la maison avec le long de Peter Cofield que vous commentez. Je n'avais pas encore cinq ans et cette musique me marquait déjà d'un fer rouge. Je suis devenu moi-même auteur-compositeur-interprète.

Pourriez-vous placer sur le site les autres chansons du songwriter ?

Merci infiniment de ce partage. C'est une bien grande redécouverte pour moi.

S.ebastien 28/10/2007 01:28

Ce cher Peter... Merci de me rappeler ce titre, je l'extirperai du fond de ma discothèque. J'avais oublié ces douces chansons...mais je me souvenais avoir qualifié le disque de downer-sunshine folk. Des arrangements solides sur une mélancolie omniprésente... ehehePatrimoine PQ revient après un long hiatus et propose un rarissime album des Alexandrins (Double Jeu ; 1969). Un mélange de pop, folk et d'une bonne dose de psychédélisme gracieuseté des membres du Quatuor de Jazz libre du Québec.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents