Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

The Strange Experience

A Blog to Underground Sounds


Le Talentueux Monsieur Pitney

Publié par Sébastien sur 27 Mars 2006, 22:05pm

Catégories : #Features

Originaire de Hartford (Connecticut), Gene Pitney, interprète exceptionnel et compositeur honorable a été l'un des artistes les plus intéressants de la pop music des sixties.

 

Adolescent, il joue dans son propre groupe "Gene Pitney & The Genials" et compose ses premières chansons. Il étudie l'électronique au sein d'un lycée spécialisé afin de s'approprier la technique utilisée dans un studio d'enregistrement.

 

En 1959, il s'associe avec une jeune chanteuse, Ginny Arnell et enregistre plusieurs airs pour le label Decca. Après quelques aventures en solo sous le pseudonyme Billy Bryan, il décide de reprendre son propre nom.

 

 

Son premier succès, la chanson "loneliness" chantée par The Kalin Twins, l'encourage à se concentrer sur l'écriture. En 1961, il enregistre un morceau révolutionnaire pour l'époque "(I wanna) love my life away", réalisé sur onze pistes et comprenant sept parties vocales, sur lequel il joue l'ensemble des instruments. Il enchaîne les hits pour Ricky  Nelson "Hello Mary Lou" (1961) et The Crystals "He's a rebel" (1962).

 

Son ambition et sa popularité naissante lui permettent de rencontrer Phil Spector et la paire magique Bacharach / Hal. Sous la houlette  de Phil Spector, il enregistre "Every Breathe I take" puis "Town without pity" qui lui permet d'obtenir une reconnaissance critique (Golden globe de la meilleure chanson dans un film cinématographique) et publique avec une entrée fracassante dans le top 20 des meilleures ventes.

 

Son association avec la paire Bacharach / Hal donne naissance à de nombreux classiques de la pop music : "(The man who shot) Liberty Valence", "Only love can break a heart" et "24 hours from Tulsa" qui dépasseront les frontières US.

 

En 1963, il enregistre une chanson intitulée "Mecca", qui est considérée comme un morceau précurseur du psychédélisme avec l'emploi de sonorités indiennes, deux ans avant que The Beatles commence à incorporer ces ingrédients dans leurs compositions.

 

En 1964, il reprend une chanson "That's girl belongs to yesterday" d'un groupe alors inconnu : The Rolling Stones.

 

Son succès commencera à décliner avec l'arrivée de la "British Invasion" mais il résistera jusqu'en 1970, et dès lors, il n'enregistrera que de manière sporadique.


Mecca


Every Breathe I Take


The Man Who Shot Liberty Valence

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents