Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

The Strange Experience

A Blog to Underground Sounds


I just believe in me, Beatles and me

Publié par Sébastien sur 29 Avril 2012, 16:12pm

Catégories : #Features

On ne compte plus les groupes ou chanteurs solos qui ont cédé aux chants de Paul, qui se sont inventés des liens de parentés avec John. Cette obsession presque maladive de vouloir sonner comme ses idoles, ce besoin d’esquisser des mélodies atmosphériques et intemporelles qui rivaliseraient avec celles des Fab Fours… Voici la raison d’être de ces suiveurs transis d’amour.

The Beatles

Pour s’en persuader, il suffit d’écouter ces quelques titres piochés parmi mes favoris du moment.

 

The Ravens - Cry Over Me

 

Combo obscur qui a sorti un unique single lo-fi (fin 60 ou début 70 ?) sur un label anglais non moins obscur : Music Machine.

 

Smyle – Dream Of Me

 

Excellent groupe hollandais, responsable de 4 simples entre 1972 et 1974. Les aficionados de Lennon seront comblés. Merci à Purepop et Bite It Deep pour la découverte.

 

Hudson – Who is Moe

 

Titre issu du premier album des trop sous-estimés Hudson Brothers. Les Beatles version sunshine pop.

 

Beatles 2

 

T.C. – Morning Sunlight

 

Pas vraiment beatlesque, mais Thomas Ben Chambers a indéniablement la pop dans la peau. Rare 45 tours sorti en 1976.

 

The Mice - Winter Ocean Mary Go Round

 

Alan Bernhoft - Magic Everywhere

 

Mention spéciale à l’auteur du fabuleux "Winter Ocean Mary Go Round", à savoir Alain Bernhoft, qui a poussé le vice jusqu’à signer une trilogie appelée "Beatlesque". L’esprit des Beatles n’est pas prêt de s’éteindre.

 

Et pour finir, laissez vous transporter par cette magnifique reprise de "A Day In A Life" par Les Moore, datant de 1973.

 

Les Moore – A Day In A Life

Beatles3

 

Commenter cet article

Eddy Richard 27/08/2012 18:36


Kontiki de Cotton Mather est aussi trés influencé par les fab four.

Alexandre 01/05/2012 11:28


Sapristi, ça valait le coup d'attendre ! Cry Over Me est une sacrée surprise, Smyle une belle découverte et Alan Bernhoft aurait certainement dû penser à ceux qui n'ont pas de platine CD. Allez,
pour continuer dans cette thématique, je vais me passer le Revolution de Cathy Berberian.


Aussi amateur du John Hughes des 80s ou dois-je déceler un message politique ?

Sébastien 02/05/2012 13:51



Pas vraiment amateur de John Hughes, surtout aucun message politique. Simplement un clin d'oeil à ma chanson préférée de Lennon, "God". John avait tort, le rêve n'est pas encore terminé.



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents